Accueil » Oh ! Les belles motocyclettes » Ducati 1100 NCR New Blue

Ducati 1100 NCR New Blue

Blue dreams

La célébrité de Cook Neilson n’a pas traversé l’Atlantique et peu d’entre nous connaissent cet homme. Pour Ducati North America, l’histoire de Cook Neilson a suffisamment de poids pour que soit décidé une série limitée en hommage à son exploit de 1977. Neilson, pilote et journaliste pour la revue américain Cycle, s’était lancé le défi de courir la célèbre course de Daytona sur une Ducati 750 SS préparée par son ami et collègue Phil Schilling.

Cook Neilson après sa victoire à Daytona.

Cook Neilson après sa victoire à Daytona.

L’aventure débuta en 1975 par un premier test de la moto italienne sur circuit. Les deux hommes s’aperçurent rapidement de la fragilité du cadre de série une fois le moteur porté à 883 cm3 et plus de 90 ch. Phil Schilling, amoureux de motos italiennes et excellent mécanicien, développa une partie cycle plus rigide et mieux équilibrée. La moto, d’abord baptisée California Hot Rod, prit finalement le sobriquet de « Old Blue », pour sa robe bleue. Le 11 mars 1977, Cook Neilson remporta ainsi Daytona devant les Kawasaki pourtant plus puissantes de Dave Emde et Wes Cooley. Pour la première fois, une moto italienne gagnait à Daytona. La fête fut intense pour célébrer cette victoire qui permit à Ducati de faire connaître ses motos sportives, quand les américains n’avaient alors comme seule référence la 450 Scrambler.

La Old Blue aujourd'hui, au Barber Museum.

La Old Blue aujourd’hui, au Barber Museum.

Peu avant 2007, Ducati North America voulut célébrer le trentenaire de l’événement. Ils s’adressèrent au préparateur quasi officiel de Ducati, NCR, pour commander une réplique de la Old Blue sur base de Ducati Sport 1000 S. Le projet NCR New Blue était lancé. La moto présentée en 2007 pesait 150 kg, soit 38 kg de moins que la 1000 S, et développait 116 ch grâce au bicylindre préparé en 1100 cm3. Ce modèle n’était malheureusement pas homologué, réservé à la piste. Devant la demande, NCR proposa une version destinée à la route en 2008. Plus lourde 10 kg, elle était tout de même équipée de jantes en carbone BST, de suspensions Öhlins, d’un freinage Brembo Racing (étriers monoblocs à fixation radiale), d’un échappement spécifique conçu par Zard, d’une boucle arrière de cadre spéciale etc. Le moteur 1100 avait perdu 26 ch, pour correspondre aux normes d’homologation. Ces New Blue étaient produites à la demande, livrées avec une plaque numérotée. Une cinquantaine ont été vendues. Selon le degré de préparation, la New Blue coûtait environ 30 000 euros.

La New Blue de Dominique, ensorcelante.

La New Blue de Dominique, ensorcelante.

Projet perso

Mais la moto de Dominique ne fait pas partie de celles-ci. Il a mené son projet en accord avec l’esprit de la New Blue, collant au plus près à l’originale. Bien sûr rien n’a été simple, puisqu’il ne s’agissait plus de débourser plus de 30 000 € en échange d’une moto prête à rouler. Dominique à chercher un cadre Sport Classic 1000. L’a fait repeindre dans le bleu de la moto rêvée. Il a trouvé le twin ad hoc, acheté 400 € avec quelques dommages. Florian, expert en mécanique de la concession rochelaise Motostrada, s’est occupé de le passer en 1100 cm3 avec les pièces NCR (vilebrequin allégé et équilibré par NCR, bielles et soupapes en titane, arbres à cames racing, pistons haute compression de 98 mm, deux carters en magnésium, échappements NCR by Zard…). Il a été remonté dans le cadre avec des axes en titane ! Quasi toute la visserie de la moto est en titane…

_dsc1215_ok

Mais Dominique n’a pas acheté toutes les pièces New Blue chez NCR. Il en a repéré les références et s’est adressé directement aux fournisseurs, comme Brembo pour les étriers de frein monoblocs taillés dans la masse ou les disques Braking. La fourche Öhlins vient d’une Ducati 1098 S, terminée par des pieds de fourche NCR. Le tableau de bord est un AIM. Et les jantes BST sont en carbone.

_dsc1220_ok

L’essentiel maintenant : Dominique prend son pied avec sa New Blue (numérotée en accord avec NCR) ? Un max’, dit-il ! Les montées en régime sont vives (volant moteur allégé), la sonorité incroyable, proche d’une Ducati Corse, et le comportement stupéfiant. Agilité, stabilité, facilité, précision. La moto doit peser environ 165 kg pour peut-être 115 ch, des valeurs idéales pour une moto destinée à la route.

_dsc1230_ok

Dominique va-t-il s’arrêter là ? Non, il lorgne sur les cadres et bras oscillants américains Stradafab en titane…

Dominique, épanoui.

Dominique, épanoui.

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *