Accueil » Oh ! Les belles motocyclettes » Royal Enfield Tendance Roadster

Royal Enfield Tendance Roadster

Kit Vitesse, comme dans les sixtie’s

Photos Charles Seguy.

Tendance Roadster, jolie boutique sise à Levallois-Perret (haut lieu de la modification, mécanique comme fiscale…) en région parisienne, s’est piquée de Royal Enfield il y a maintenant sept ans. Guillaume Tirard, jeune boss, a pris le virus à la source, en Inde. Il n’en démord plus.
Après avoir transformé la Bullet en tout sens (racer, scrambler…), il s’est jeté sur la Continental GT. Inspiré par les glorieuses années 60, il lui a fabriqué un kit, comme pour la 250 Continental GT de 1964 (mais le kit date de 67, pas simple à suivre). Silencieux d’échappement en inox (350 €) et carénage façon Dolphin comme pour les Velocette Veeline avec l’araignée de fixation et toute la visserie (845 € avec la main d’œuvre (3 heures)).

Grâce au kit Performance, Tendance Roadster peut aussi légèrement augmenter la puissance  (29 ch d’origine pour le mono 535 cm3) par l’adoption d’un filtre à air BMC et d’un Power Commander avec cartographie d’injection adaptée au silencieux inox précité.

Fort de tout cela, l’ami Charles Seguy, brillant photographe, a pris rendez-vous pour suivre le montage d’une Continental GT avec le kit carrosserie Vitesse, déjà promise à un client. Ci-fait.
S’en est suivi, après subtilisation du petit mono, une nuit parisienne débridée, espace de prédilection de l’Enfield. Parce qu’en 2015, une Enfield, ça frime.

Petite étoile filante.

Petite étoile filante.

La petite Enfield Continental GT est sortie de l’atelier Tendance Roadster. Il fait nuit, il pleut presque. Charles s’engage dans la rue Baudin puis tourne à gauche rue Marjolin. Son long corps mince se replie derrière la petite bulle sportive. La Continental, même affublée du kit Vitesse, reste une petite moto. Il quitte Levallois-Perret, entre dans Paris par la porte d’Asnières. Le bar La Féline n’est plus très loin, en haut de la rue Oberkampf, au bas de la rue de Ménilmontant. Il y retrouvera Mike, pote habitué, et Pat’, le tenancier. Ce soir, c’est spectacle burlesque, Charles a eu envie de mettre en scène la Royal Enfield.

Ça sera rock et chaud.

Pat', patron de La Féline, homme heureux.

Pat’, patron de La Féline, homme heureux.

RE-Continental-GT-Vitesse (6)

RE-Continental-GT-Vitesse (1)

RE-Continental-GT-Vitesse (7)

RE-Continental-GT-Vitesse (5)

Restez Fast !

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *