Accueil » Oh ! Les belles motocyclettes » Honda VFR 1200 Louis Moto « Lemmy »

Honda VFR 1200 Louis Moto « Lemmy »

Du brutal !

Par Jean-Louis Basset, photos Jean-Louis Basset et archives Louis Moto.

Chaque année, à l’occasion du run allemand « Glemseck 101 », l’équipementier Louis Moto prépare une folie pour promouvoir sa marque au gré des réunions classiques en Europe, et aussi pour occuper l’esprit fertile de son responsable des relations presse, Kay Blanke, passionné de mécanique et de personnalisation. Après la Dominator et l’ER-6n, lui et ses mécanos se sont penchés sur une Honda 1200 VFR et, comme de bonnes fées, ils ont transformé la citrouille en bécane de show. La prochaine sera une Indian Chief sacrément remodelée !

Mai-Lin, pilote-stunteuse de la VFR Louis Moto, et Kay, concepteur de la Honda dingue.

Mai-Lin, pilote-stunteuse de la VFR Louis Moto, et Kay, concepteur de la Honda dingue.

Sous le soleil du Café Racer Festival, la moto brille de tous ses chromes. Pas facile de reconnaître la confortable GT mais, heureusement, Kay est là pour nous expliquer la démarche qui a conduit à la naissance de « Lemmy », le petit nom de la Honda. Quand je lui demande pourquoi ils sont partis de cette base, Kay me répond simplement parce que cela n’avait jamais été fait. Mais la véritable raison vient de la disparition de Lemmy, le chanteur du groupe Motörhead. Kay, authentique motard et mécanicien doué, est aussi un fan de rock et il a voulu rendre hommage au chanteur de Heavy Metal le plus célèbre au monde.

Mai-Lin au Glemseck 2016.

Mai-Lin au Glemseck 2016.

Monte le son !

Comme Motorhead, Kay et sa bande n’ont pas fait dans la dentelle. Ils ont commencé par mettre le cadre d’origine à la poubelle ! Le cadre poutre en alu de la VFR a été remplacé par un treillis tubulaire fait à la main par la firme Uno, éminent spécialiste du châssis en Allemagne, créateur entre autre du dessin du cadre de la KTM RC8. Ce cadre, qui conserve le magnifique monobras d’origine, reçoit un amortisseur YSS et une paire de roues à rayons Kineo montées avec des moyeux Acewell.

Le plan du cadre Uno e acier, unique.

Le plan du cadre Uno e acier, unique.

Le moteur est resté d’origine. Le V4 de 1200 cm3 reçoit un boîtier Power Commander et « juste » libéré (environ 175 ch) à l’admission et à l’échappement (un Shark « spaghetti » réalisé sur mesure). C’est ici que réside principalement l’hommage à Lemmy ! Quel barouf !

Look d’enfer

La placide VFR 1200 a également troqué son costume gris pour un perfecto à paillettes. L’habillage façon Café Racer est réalisée en fine tôle d’alu et participe à l’allégement général de la moto. Le réservoir est élégamment ajouré au niveau des flancs pour offrir une vue sur les 4 cornets d’admission.

Glemseck 2016

Revêtue de son l’ensemble « chrome and splash » des plus stupéfiants (un autre hommage à Lemmy ?), la 1200 Louis a perdu la bagatelle de 49 kilos (214 kg au lieu des 263 de la version d’origine) et ne ressemble plus du tout à une VFR 1200. Elle conserve sa boîte DCT à double embrayage, dénuée de sélecteur et de poignée d’embrayage, une première sur une prépa.

La Louis 1200 est, bien sûr, équipée de nombreuses pièces du catalogue maison (commandes reculées, grip, embouts de guidons, clignotants, etc.) mais elle reçoit aussi des pièces des meilleurs faiseurs du monde du tuning (TRW, Highsider, Xenolen, etc.). Le résultat est tellement rock que Kay a adopté le même look que Lemmy Kilmiter !

Essai, par Zef.

J’ai eu l’occasion d’essayer la VFR Louis Moto le lendemain du Cafe Racer Festival, sur le circuit de Marcoussis, pas très loin de Montlhéry, à l’occasion d’un tournage pour l’émission V6 diffusée sur AB Moteurs en septembre prochain. Le gain de poids est tellement incroyable que je n’ai pas reconnu la VFR 1200 originelle. La maniabilité est dingue, la vitalité du moteur s’exprime enfin, libérée par l’échappement à la sonorité hyper hard rock. Les vraies sensations du V4 ! Honda pourrait sortir une sport GT beaucoup plus légère et fun autour de ce moteur, dont on ne soupçonne pas le caractère sur la moto de série. Dommage que la Louis soit équipée de pneus pluie pour des raisons de look (selon le goût de Kay). Elle faisait chewing-gum en sortie de courbe. Il y a aussi un petit problème de garde au sol, mais la VFR Louis n’est destinée qu’aux sprints.

Louis Moto

Fiche technique

Préparation sur base d’une Honda VFR 1200 F DCT de 2015 qui fournit moteur, bras oscillant, fourche et une partie de l’électronique.

Moteur

  • Admission ouverte
  • Power-Commander
  • Ligne d’échappement 4-1-2 SHARK (pièce unique)
  • Puissance 175 chevaux à 9.600 tr/min
  • Couple 125 Nm à 7.000 tr/min
  • Tuning moteur par Ulf Penner (tuning-fiebel.de)
La VFR dépourvue de ses carénages, avec encore son cadre d'origine.

La VFR dépourvue de ses carénages, avec encore son cadre d’origine.

Chassis

  • Cadre UNO (pièce unique)
  • Amortisseur YSS (pièce unique)
  • Roues à Rayon KINEO
  • Repose-pieds et guidon bracelets GILLES
Dans les ateliers de Louis Moto.

Dans les ateliers de Louis Moto.

Habillage

  • Carénage, réservoir et coque de selle en aluminium (alu-tanks.de)
  • Peinture Schrammwerk.com
  • Revêtement selle sattlerei-kinzlin.de

Team

  • Kay Blanke – Concept + Design
  • Martin Struckmann, Detlef Stüdemann – préparation et montage

Interview : Kay Blanke, attaché de presse Louis en Allemagne, passionné de mécanique et de hard rock.

  • C’est quoi, ce trip avec Motörhead et Lemmy ?

En Allemagne, Motörhead a toujours été à la page, avec au moins une tournée de concerts tous les ans ! Trois semaines avant sa mort, Lemmy donnait encore un concert à Hambourg où j’habite. J’ai rencontré Lemmy quand j’avais 17 ans, je faisais barman dans une discothèque Heavy Metal pour me faire un peu de sous. J’étais derrière le comptoir, et Lemmy s’est retrouvé devant moi. C’était un mec très clair dans sa tête, très intelligent, éloquent et marrant, et il avait un avis très personnel sur le cours de la vie. D’ailleurs, à l’époque il ne carburait pas au Jack Daniels mais buvait du Schnaps avec du jus d’orange…  Dans le monde des musiciens il jouit d’un prestige énorme, même parmi ceux qui n’aiment pas spécialement son style de musique. Quand notre VFR a été finie, il nous fallait un nom, ça se fait aujourd’hui. Elle est hyper rapide, terriblement bruyante mais avec un son d’enfer. Heavy Metal, quoi ! Voilà comment nous avons trouvé le nom.

Kay, parfois show man, souvent placide.

Kay, parfois show man, souvent placide.

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *