Accueil » Stories » Kenny, Freddie et les autres, à lire !

Kenny, Freddie et les autres, à lire !

La vague des pilotes américains

L’excellent bouquin de l’ami Jean-Louis Basset (ce n’est pas parce que c’est un pote que je dis ‘excellent’) vaut un bon week-end de lecture. Kenny, Freddie et les autres raconte l’arrivée des pilotes américains en Grand Prix, dans les années 70, puis leur domination jusqu’au début des années 90. Si Kenny Roberts reste le plus célèbre de la première vague, on oublie souvent Pat Hennen, premier pilote américain à avoir remporté un GP, et Steve Baker, premier champion américain. Jean-Louis revient dans le détail sur le parcours de ces pilotes, situe le contexte (l’impressionnant marché américain, incontournable pour les marques de moto), précise les particularités des yankees…

Barry Sheene derrière Freddie Spencer, tout un symbole.

Barry Sheene derrière Freddie Spencer, tout un symbole.

Malgré quelques résistances italiennes au tout début des années 80, Kenny Roberts aura ouvert les portes des Grand Prix à ses compatriotes, qui vont s’y engouffrer. Freddie Spencer va détrôner le King, puis se fera lui-même évincer par Eddie Lawson etc. Wayne Rainer et Kevin Schwantz seront de la partie, sans oublier le fantasque Kocinski.

Le livre relie les exploits et avancées technologiques immenses des années 80 aux modèles produits par les marques japonaises. Les premières replicas doivent tout en effet à ces redoutables 500, motos de cinglés.

kenny-freddie-et-les-autres-3

Christian Sarron a signé la préface, autre héros de l’époque, avec son regard français, souvent impressionné. Trop souvent impressionné comme il le reconnaît lui-même.

Le travail d’archives est remarquable, le livre ne manque pas de détails sympas sur les courses, d’anecdotes, d’infos techniques, de témoignages en tout genre.

On peut juste regretter que les principaux intéressés (Roberts, Rainey, Schwantz etc.) n’interviennent pas. « Il est encore très compliqué de les approcher » explique Jean-Louis.

Le livre est en vente dans toutes les FNAC, au rayon DVD, parce qu’il contient justement un DVD.

Tarif : 39,99 €. Il n’en reste déjà plus beaucoup !

Restez Fast !

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *