Accueil » Fast » Test 25 000 km – Shoei GT Air

Test 25 000 km – Shoei GT Air

GT au top !

Par Vincent, kilométrophile du blog Le Motarologue.

Le casque Shoei GT-Air vous fait de l’oeil mais vous vous demandez s’il survivra à vos sévices ? Je vous montre l’état du mien après un an et 25 000km de maltraitance.

si0127_2_1

Il y a un an donc j’ai voulu faire péter le budget et m’acheter un casque haut de gamme. Le Shoei GT Air avait l’air de correspondre à ce que cherchais, il me plaisait bien. Je ne sais pas vous mais avant de mettre 450 euros dans un casque j’aime être sûr de ce que je vais acheter… Comment être certain qu’il serait vraiment capable de supporter ce que j’allais lui mettre dans la tronche ? A quoi ressemblerait-il un an après ?

J’ai trouvé des tonnes d’essais rédigés après une petite après-midi de test (et encore…). Mais je n’ai jamais trouvé de vraie réponse à ma question. Les vrais tests longue durée, ça se fait rare. Du coup je me suis lancé quand-même avec la ferme intention de pallier à ce manque.

25 000km plus tard, je vous livre les résultats de mon test. Je l’ai enfilé quasiment tous les jours pour aller au boulot et je l’ai fait voyager sur les routes d’Europe et de France. Il a vu de la pluie, du soleil, de la poussière et de l’air pur. Il a vécu.

Mais avant toute chose, passons rapidement sur la fiche technique. Le Shoei GT Air est un casque intégral en fibre destiné à une utilisation touring, muni d’un double écran solaire, d’un Pinlock, et d’une boucle micrométrique en acier. Si vous n’avez jamais enfilé de Shoei, sachez que leur particularité est de maintenir fermement le visage du motard. On adorera ou on détestera et pour savoir, il faut tester.

Devant la porte de Brandebourg, Berlin.

Devant la porte de Brandebourg, à Berlin.

En roulant parfois jusqu’à 12 h par jour j’ai eu le temps de me faire une idée assez précise de son niveau de confort. Sur ce point, je n’ai pas été déçu : je m’y suis toujours senti comme dans un chausson ! Il n’est pas le plus léger du marché (environ 1500 gr) mais son poids est tout de même contenu. Et grâce à son bon aérodynamisme on peut enchaîner les kilomètres sans aucun problème.

Question isolation sonore, le Shoei GT Air réussit à être assez silencieux si on ferme les trappes de ventilation. Je ne porte jamais de boules quiès quand je suis à moto (je déteste ça), et j’écoute presque toujours de la musique grâce à mon intercom. Je n’ai jamais eu besoin de mettre le son à fond. La seule fois où mes oreilles ont un peu bourdonné, c’est lorsque je suis parti de Berlin pour aller jusqu’à Gdansk. Il faut dire que je me suis pris des grandes rafales de vent en travers pendant 6h…

Pour que ce test soit le plus complet possible, j’ai emprunté le Shoei GT Air d’un copain qui vient tout juste d’en acheter un. Eh bien il faut reconnaître que mon Shoei GT Air, en comparaison, n’a pas bougé d’un pouce ! Même la densité des mousses est restée quasi-intacte ! Elles ont juste commencé à s’abîmer à cause du frottement répété avec mon éternelle barbe de 3 jours.

img_3743

Après être rentré de Corse en juillet, mon casque commençait à sentir un peu si vous voyez ce que je veux dire… Je me suis donc lancé dans une grande opération de nettoyage. Le démontage des mousses et leur entretien est particulièrement aisé. Elles résistent même très bien à un lavage en machine (programme à la main, 30° max).

Le système de fermeture de l’écran est la seule chose qui a été ratée sur ce casque. L’écran ne se ferme pas totalement lorsqu’on le rabat en utilisant l’ergot, situé en bas à gauche de la visière. Pour le fermer complètement il faut exercer une pression en haut à droite (voir photo ci-dessous), sinon vous prendrez l’eau en roulant sous la pluie. Après un an à triturer la visière tous les jours, les fixations sont tout de même restées intactes.

img_3750

La double-visière solaire remplit également son boulot de façon irréprochable. La teinte est parfaite pour rouler avec le soleil en pleine face et le mécanisme est solide.

La bavette anti-remou est très efficace aussi. On se rend surtout compte de son efficacité en matière d’isolation lorsqu’on roule sous la pluie… parce que la buée finira toujours par apparaître malgré le Pin-lock ! Il sera donc nécessaire de l’enlever avant toute séance d’aqua-moto.

Verdict après un an : le Shoei GT Air est un excellent choix de casque, si on est prêt à mettre le prix. Après avoir été autant maltraité, il ne montre aucun signe de faiblesse et il en redemande.

Note F&L : 5/5

Fiche technique

  • Casque intégral avec une coque en AIM, superposition de couches de fibre organique et fibres multi-composite
  • Fermeture micrométrique en acier
  • 3 tailles de calottes (XS/S/M – L – XL/XXL)
  • Poids du casque:
  • 1460 gr (+/- 50 gr) pour les tailles XS/S/M
  • 1520 gr (+/- 50 gr) pour la taille L
  • 1540 gr (+/- 50 gr) pour les tailles XL/XXL
  • Equipé d’un film Pinlock (antibuée)
  • Double écran solaire interne
  • Casque équipé du système d’extraction rapide des joues « E.Q.R.S » (Emergency Quick Release Système) permettant une extraction rapide et facile en cas d’accident
  • Mousses de joues disponibles en différentes dimensions (en option)
  • Casque prédisposé à l’installation d’un système d’intercom

Prix : 450 € environ

4 commentaires sur “Test 25 000 km – Shoei GT Air

  1. Le coup du texte qui monte et qui descends a cause du panorama en début d’article, ça fait pas sérieux

  2. Bonjour,
    J’ai commencé ma vie de motard avec ce modèle de casque, et j’en ai eu 2 : 16.000 km (en 6 mois) avec le premier (accident), et le deuxième qui a dépassé les 50.000 km (en 1 an).
    Concernant ton bilan, je suis tout à fait d’accord, sauf sur deux points.
    Le premier, c’est que je n’ai pas de barbe, donc mes mousses latérales sont encore en très bon état chez moi
    Par contre, là où je mettrai un point noir sur ce casque, c’est l’aération du dessus !
    Il n’y a pas de système de grille, et il m’est arrivé très souvent en Été d’avoir des insectes vivants qui passaient par cette aération et se baladaient sur ma tête !
    J’ai manqué l’accident par 2 ou 3 fois à cause de ça, m’obligeant à m’arrêter en catastrophe pour virer cette fichue bêbête
    Du coup, maintenant je roule tout le temps avec cette aération fermée :/
    Ah et aussi, je ne roule jamais sans mes bouchons d’oreilles (sauf pour l’offroad), car je le trouve un peu bruyant quand même, même si je n’ai pas de casque en comparaison :/
    Pour mes 2 GT-AIR, j’ai la ventilation de la bouche qui siffle quand elle est ouverte, mais heureusement, avec les bouchons je ne l’entends pas 😉

    Ça dépend de la moto avec laquelle on roule, mais globalement je dirais que si on roule au-dessus de 70 km/h, il est très important de mettre des bouchons d’oreilles !
    J’ai fait un premier roadtrip de 2.800 km avec une FZ6-N sans bouchons, j’avais un mal de tête de fou chaque soir
    J’en refais un roadtrip, mais de 5.500 km avec une FZ8-S avec bouchons, je n’avais aucun problème d’acouphènes chaque soir.
    C’est en comparant ces 2 roadtrip que je me suis dit : « Bordel, les bouchons d’oreilles c’est la vie ! » Mdr

    Au final, après 50.000 km et 1,5 ans avec un GT-AIR, j’ai le même constat que toi, sauf pour la barbe XD et l’aération du dessus qui laisse passer les insectes :s (et un peu aussi l’insonorisation :s).
    V 😉

  3. GT air pilote et passagère ( sur BMW F800r avec saute-vent ) équipés en intercom Cardo : le son est parfait sauf avec toutes les entrées d’air ouvertes à partir de 110 kms/h. Par contre elles sont très efficaces par forte chaleur ( record cet été 38* … en roulant) . Quand tout est fermé ( par 5*) il est quasi étanche à l’air d’où buée… comme tous les casques! Je n’ai jamais éprouvé le besoin de mettre des bouchons d’oreilles . En conclusion : excellent casque surtout pour ceux qui comme moi on la chance de rouler dans le Sud.

  4. slt j’ai acheter ce casque il y-a environ 3/4 ans suite a un accident avec un shoei xr 1100 a l’époque je l’ai payer 579 euro c’était la nouveauté du moment bref… je roule environ 50 000 klm part ans sur divers machines et j’utilise exclusivement ce casque sauf en harley look oblige -__- je peut te confirmé qu’après environ 150 / 180 000 km il est impec j’ai juste fait changer gratos l’ors d’un salon a lyon part le camion shoei les systeme qui lui permet la fermeture de la visière l’usure la rendais un peu lache, mon avis est après tant de km est un peut plus mitigé que toi , le pin look fait la tronche assez vite je trouve surtout au nivaux des jointure l’orsqu’il frote a l’ouverture fermeture avec la poussière il se raye vite les dessous de mousse se craquelle depuis 1 ans a peu près soit 50 000 km environ et l’écran solaire est trop claire pour un vraie confort stop soleil aveuglant -__- le confort sonore bien que moyene reste convenable mais plus de 100 borne sur autoroute bouchon ou papier cul dans les oreille oblige sauf si vous rouler a 90 tout le long, il va sans mal avec un cardo g 4 est la pluie ben après tout le problème c’est pas le casque c’est la pluie -___-

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *