Accueil » Fast » Test 9 000 km Veste Furygan WR 22

Test 9 000 km Veste Furygan WR 22

Chaleureuse

Par Zef, photos Charles Séguy et Furygan.

Je lui ai fait subir la Roumanie en été, la France d’est en ouest au début de l’automne, le quotidien en ce début d’hiver… Si la doublure n’eut pas été amovible, ç’eût été l’enfer l’été, parce que la WR 22 est plutôt balèze pour tenir au chaud. Parmi ses qualités, elle en cumule deux essentielles, cette capacité à préserver du vent et du froid, et sa légèreté : 2,1 kg sur la balance avec la doublure, en taille M/38-40.

veste-furygan-wr-22-copie

Elle est aussi hyper confortable, tant dans les mouvements, libres, que grâce aux matières utilisées en interne. La doublure ouatinée avec son col haut ne laisse aucune aspérité « grattante » pourrir la vie. Elle se retire par deux zips internes et des boutons pression au niveau du col et des manches. Alors démunie de la doublure, la veste paraît plus légère encore, un peu moins confortable en interne mais sans aucune gêne.

J’ai pu souvent vérifier son imperméabilité (infaillible après 300 km de pluie), même si l’eau arrive parfois à s’infiltrer par le col. Au niveau des manches, un serrage par scratch simplifie l’opération mais oblige à porter des gants à l’ouverture large. Des gants fins ne peuvent que passer sous les manches, pas idéal en cas de froid ou de pluie.

Deux sangles Velcro au niveau du bas des côtes permettent d’ajuster la veste, ce qui améliore le confort des mouvements, qui ne sont pas altérés non par les coques de protection au niveau des coudes et des épaules. La WR 22 est étonnamment souple malgré son épaisseur et ces protections.

veste-furygan-wr-22-2-copie

Les poches internes sont placées à la verticale, au haut de la veste. Leur large ouverture laisse entrer un portefeuille ou un gros téléphone portable. Les poches externes sont elles placées un peu haut, et ce n’est pas toujours évident au péage ou à la station service d’y enfouir rapidement la main. Mais une astucieuse poche zippée verticale, située à l’extérieure de la poche externe basse (ce qui en fait une double poche…), offre l’opportunité d’y glisser à l’abri une carte bleue. Idem pour pour les poches externes hautes (un peu trop hautes aussi), avec une poche zippée sur le dessus. Il n’existe en revanche aucune poche interne à la doublure. Enfin, une autre large poche dorsale peut recevoir un carnet de 20 cm ou autre objet souple qui ne viendrait pas défoncer le dos en cas de chute, ou la doublure interne.

Conclusion, je trouve cette veste surtout confortable et efficace contre le froid, pour un prix moyen correct vu la qualité de fabrication.

Note F&L : 4/5

Fiche technique

  • Homologuée CE et EPI
  • Matière externe : double polyester haute ténacité
  • Doublure type “Furygan Skin Protect”
  • Insert pour dorsale compatible avec les dorsales D3O homologuées de type « Central Back » niveau 1 et « Full Back » niveau 2, disponibles en option.
  • Protections D30 homologuées CE de série aux coudes et aux épaules
  • Inserts rétro-réflechissants dans le dos et sur les manches
  • Doublure thermique ouatinée amovible équipée d’inserts aluminium sur le torse.
  • Doublure intérieure technique de type Polymesh, imperméable et respirante.
  • Système Furygan « AFS » : derrières les zips étanches placés sur les bras et dans le dos se cachent des ventilations, afin de créer un flux d’air dans la veste en cas de hausse des températures
  • Système Furygan « Ski » : une jupe étanche, montée sur un élastique antidérapant, empêche l’air de pénétrer dans la veste par le dessous.
  • Onze poches. Huit extérieures, (dont une poche CB et une poche dans le dos pour stocker la doublure thermique), et trois intérieures (dont une poche filet pour teléphone mobile).

Tailles : S au 4XL.

Coloris : noir.

Prix : 249 €.

Restez Fast !

 

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *