Accueil » NouveauT » Triumph Street Triple 800 S, R et RS

Triumph Street Triple 800 S, R et RS

Terrain fertile

Le sujet complet ici.

L’ami Michaël est ce soir à Londres, où il découvre pour Fast&Lucky la nouvelle Triumph Street Triple 800. Une moto hyper importante pour le constructeur anglais, dont le développement a démarré il y a trois ans sous la tutelle de Stuart Wood, ingénieur en charge de superviser les nouveaux modèles, et Paul Stroud, le responsable ‘product line’. Importante en France surtout, parce que les roadsters restent les meilleurs ventes de motos neuves et d’occasion.

La Triumph Street Triple suit ainsi le ‘move’ des roadsters qu’on définissait avant par leur moyenne cylindrée. Suzuki Bandit 600, Honda Hornet 600, Yamaha Fazer 600 puis Triumph Street Triple 675 etc. La Kawa Z 750 a remonté le standard de cylindrée, avec le succès qu’on lui a connu. Les autres ont épié, attendu, puis réagi. Yamaha FZ8, Ducati Monster 821 etc. Et aujourd’hui Triumph avec la Street Triple 800, de cylindrée exacte 765 cm3.

La Street Triple 800 à gauche, la première version de 2007 à droite.

La Street Triple 800 à gauche, la première version de 2007 à droite.

Elle sera déclinée selon trois versions : S, R et RS. La sportive Daytona n’existe plus, la Street RS devient donc le modèle le plus sportif des Triumph de cylindrées intermédiaires.

La Triumph Street Triple 800 S.

La Triumph Street Triple 800 S.

Moteur

La Street Triple 765 cm3, qui a interverti ses deux premiers chiffres, a reçu la base moteur de l’ex Daytona. Ce léger surplus de cylindrée lui offre un peu plus de puissance, de couple, mais aussi un peu moins de poids (les chiffres à lire tout en bas) que l’ancienne Street… Parce que la partie-cycle, l’électronique et l’équipement changent aussi : nouveau bras oscillant, nouvelle fourche, nouveau tableau de bord, nouveaux commodos, nouveau boîtier électronique qui gère la commande des gaz ride by wire… Le cadre, issu de la Street 2016, a été adapté en conséquence, avec un le nouvel ancrage du bras oscillant et un angle de colonne à peine refermé.

Si la base moteur du 675 Daytona a été conservée (carters moteur), 80 pièces mécaniques sont nouvelles, dont le vilebrequin, les pistons, les cylindres en aluminium traités au Nikasil, l’embrayage anti-dribble… Les premiers et seconds rapports de la boîte de vitesse ont été raccourcis (shifter de série su la RS).

Le nouveau tableau de bord TFT.

Le nouveau tableau de bord TFT.

Partie-cycle

Les versions S et R ont une fourche Showa SFF inversée, la RS reçoit une Showa elle aussi, la BPF, plus rigide, et un amortisseur Öhlins STX 40.

Le freinage : des étriers avant à 2 pistons Nissin et un étrier arrière Brembo pour la S ; étriers monobloc à montage radial 4 pistons Brembo M4.32 pour la R ; étriers monobloc à montage radial 4 pistons Brembo M50 pour la RS.

La version 800 R.

La version 800 R.

Chiffres

Puissances :

  • Street Triple S : 113 ch à 11 250 tr/mn, 7,4 mkg à 9 100 tr/mn.
  • Street Triple R : 118 ch à 12 000 tr/mn, et 7,8 mkg à 9400 tr/mn.
  • Street Triple RS : 123 ch à 11 700 tr/mn, 7,8 mkg à 10 800 tr/mn

Poids :

  • 166 kg à sec pour les trois versions

Prix :

  • 8 900 € pour la S, dispo en avril 2017.
  • entre 10 300 et 10 500 € pour la R (prix non définitif), dispo en mai 2017.
  • moins de 12 000 € pour la RS (prix non définitif), dispo en mars 2017.

La Street 800 sera disponible en version permis A2, avec une cylindrée réduite à 660 cm3. Donc irréversible. La moto restera toujours destinée qu’aux permis A22.

Une version LHR avec une selle abaissée de 3 cm sera aussi dispo en août.

Voilà, on en dit un peu plus bientôt, quand Michaël rentrera du pub.

Un dernier mot pour dire, ouais, ok, ce n’est pas la nouveauté hallucinante/inédite/surprenante du siècle, et c’est pas plus mal. Les BMW R 1200 GS ou Honda Goldwing  ont montré qu’il valait mieux peaufiner une moto sur le long terme, plutôt que de tout changer tous les sept ans et repartir chaque fois de zéro. Vive la progression lente et réfléchie (quand la base est bonne) !

La version S.

La version S.

 

 

No Comment ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *